Le recrutement dans le sport: football

Le recrutement dans le sport est soumis à des règles spécifiques, un droit propre au sport de haut niveau et des clauses parfois extravagantes.

Je propose des éléments de réponse et de réflexion à retrouver également sur le blog de Teremoana Ching le réalisateur de cet interview. : http://chingteke.wordpress.com

Peux-tu expliquer en quelques mots comment on procède à un transfert ?

Tout d’abord un transfert a une finalité sportive. Les clubs recrutent dans le but de s’améliorer sportivement. Ils cherchent des joueurs capables d’atteindre les objectifs fixés par le club. Bien sûr la logique économique est très importante. Car tous les clubs n’ont pas les moyens du PSG.

Le prix d’un joueur dépend de plusieurs variables : son âge, son statut d’international ou non, son poste (les attaquants sont plus couteux) et la durée du contrat qui le lie à son club actuel.

Pour certains joueurs icônes marketing les prix peuvent être plus élevés, car leur image est un vecteur de notoriété et visibilité. Les joueurs comme Cristiano Ronaldo ou encore Messi sont des ambassadeurs de marque. Une grande partie de leur valeur marchande provient de leur capacité à produire de la richesse par le biais de ventes de maillots et d’autres produits dérivés.

Le mercato répond à la loi de l’offre et de la demande, si un joueur est courtisé par plusieurs clubs son prix peut vite grimper. Les clubs font jouer la concurrence pour vendre plus cher et renflouer les caisses. De plus l’arrivée de nouveaux acteurs dans le football a provoqué une importante inflation des prix des joueurs.

Justement, tu parles de nouveaux acteurs, j’imagine qu’il s’agit des nouveaux riches (PSG, Monaco, Manchester City…). Que penses-tu du fait qu’ils payent des sommes astronomiques pour un joueur (Bale vendue pour un prix entre 91 millions d’euros et 100 millions ; Cavani pour 64 millions ou encore Falcao pour 60 millions, etc.) ?

Je ne suis pas tout à fait d’accord, le transfert de BALE est, pour moi, la seule vente astronomique. Si on compare le niveau de ces joueurs, je ne pense pas que BALE vaut 30 millions de plus. Après, encore une fois, c’est le contexte de la vente, le real devait réagir après le transfert de NEYMAR au Barça.

Sans parler de ces nouveaux acteurs, le Real Madrid a toujours nourri cette tendance inflationniste des prix des joueurs avec les transferts de RONALDO, FIGO et ZIDANE.

Selon l’acheteur, le prix n’est pas le même dans le monde du football. De plus avec l’arrivée des nouveaux investisseurs qui ont de grandes capacités financières les transferts ont connu une forte inflation.

Au-delà des transferts mirobolants, c’est surtout les salaires perçus qui creusent l’écart entre les clubs. Mais l’argent ne fait pas tout,  acquérir de la notoriété et de l’attractive n’est pas seulement une affaire de chèques.

Va t’ont apercevoir de plus en plus de transfert avec des sommes de cet ordre-là ?

 De plus en plus, je ne pense pas, mais pourquoi pas encore quelques coups. Il n’y a pas beaucoup de clubs capables de cela, d’un point de vue financier.

Concernant les contrats des joueurs, il y a des particularités spécifiques au monde de football ?

Bien sûr, il existe un droit spécifique au sport. Les contrats contiennent des clauses propre au sport et en particulier au football comme la clause libératoire. Le rôle de cette clause est d’assurer le respect des engagements contractuels.  Cette clause définit aussi le prix d’un jour même si ce n’est pas sa fonction première.

Les clubs peuvent refuser d’introduire la clause libératoire  pour ne pas donner la possibilité aux joueurs de quitter le navire. Le PSG a refusé la clause libératoire dans le contrat de Marco Veratti.

Après il y a des clauses très surprenantes, KUN Aguero avait une clause anti-REAL MADRID lorsqu’il était à l’Atletico Madrid.

Lors d’un transfert le club vendeur peut mettre une clause pour interdire au joueur en question de jouer lors d’une éventuelle confrontation.

En effet ce sont des clauses très surprenantes c’est un peu déloyal, mais légal c’est ça ?

 Le droit du sport est adapté aux conditions de travail des joueurs. Cette clause est légale dans le monde professionnel seulement.

Pour revenir sur le cas Aguero, c’est la rivalité historique qui justifie la clause. C’est historique, l’Atletico ne veut pas renforcer le real Madrid.

 Est-ce que les joueurs peuvent être licenciés comme dans une entreprise ? Et pour quels motifs ?

De manière générale, ce sont des séparations à l’amiable. Mais le contrat peut être rompu unilatéralement si une des parties ne respecte pas sa part du contrat. Le principe de la faute grave est valable dans le monde du football. C’est les conditions générales de ruptures de contrat qui s’appliquent.

Merci pour tes réponses. Un petit mot pour la fin ?

 C’est moi qui te remercie. Un petit tour sur mon blog serait des plus appréciables et surtout vive, le foot !

Publicités

Le marketing fait la Grande Equipe

01.-PSG_Groupshot_FB

Le PSG rouleau-compresseur sportif mais pas que… Les qataris n’ont pas choisi paris par hasard, la ville lumière Brille de mil feu au couleur des rouge et bleu. Les joueurs sont exposés partout via les sponsors du PSG (Mc Donald’s, MoneyGram…). Le PSG est devenu un vecteur de notoriété pour les autres firmes. Les médias ne parlent que du PSG, c’est à chaque fois l’occasion pour les partenaires d’être mis au-devant de la scène aux côtés de ce PSG qui fait rêver les foules. Lire la suite

Une grande famille : marketing familial.

Qui a dit que le PARIS saint-germain était une somme d’individualités sans lien aucun.  Qu’il n’y a pas d’esprit d’équipe. Qu’une grande équipe était d’abord une grande famille. On ne construit pas une grande équipe du jour au lendemain.  On a tous lu ces critiques négatives sur le PSG.

J’ai envie de croire que cela n’arrivera pas, et que les liens du PSG ne rompront pas. J’ai envie de croire que  fly Emirates sera toujours aux côtés du PSG pour le faire voyager, que le QNB subviendra aux besoins du petit PSG qui veut réaliser ses grands rêves, et qu’ooredoo lui apprendra comment s’exprimer et parler aux gens. C’est un bon petit qui mérite toute l’attention du Qatar. De toute façon Bein veille au grain si Nike ne veut pas lui donner plus d’argent.

L’esprit de famille existe BEIN, ooredoo est le cousin du PSG,  qui lui-même est frère avec QNB. PSG et QNB ont un autre cousin fly qui voyage beaucoup. Mais les liens familiaux sont très forts.