Le recrutement dans le sport: football

Le recrutement dans le sport est soumis à des règles spécifiques, un droit propre au sport de haut niveau et des clauses parfois extravagantes.

Je propose des éléments de réponse et de réflexion à retrouver également sur le blog de Teremoana Ching le réalisateur de cet interview. : http://chingteke.wordpress.com

Peux-tu expliquer en quelques mots comment on procède à un transfert ?

Tout d’abord un transfert a une finalité sportive. Les clubs recrutent dans le but de s’améliorer sportivement. Ils cherchent des joueurs capables d’atteindre les objectifs fixés par le club. Bien sûr la logique économique est très importante. Car tous les clubs n’ont pas les moyens du PSG.

Le prix d’un joueur dépend de plusieurs variables : son âge, son statut d’international ou non, son poste (les attaquants sont plus couteux) et la durée du contrat qui le lie à son club actuel.

Pour certains joueurs icônes marketing les prix peuvent être plus élevés, car leur image est un vecteur de notoriété et visibilité. Les joueurs comme Cristiano Ronaldo ou encore Messi sont des ambassadeurs de marque. Une grande partie de leur valeur marchande provient de leur capacité à produire de la richesse par le biais de ventes de maillots et d’autres produits dérivés.

Le mercato répond à la loi de l’offre et de la demande, si un joueur est courtisé par plusieurs clubs son prix peut vite grimper. Les clubs font jouer la concurrence pour vendre plus cher et renflouer les caisses. De plus l’arrivée de nouveaux acteurs dans le football a provoqué une importante inflation des prix des joueurs.

Justement, tu parles de nouveaux acteurs, j’imagine qu’il s’agit des nouveaux riches (PSG, Monaco, Manchester City…). Que penses-tu du fait qu’ils payent des sommes astronomiques pour un joueur (Bale vendue pour un prix entre 91 millions d’euros et 100 millions ; Cavani pour 64 millions ou encore Falcao pour 60 millions, etc.) ?

Je ne suis pas tout à fait d’accord, le transfert de BALE est, pour moi, la seule vente astronomique. Si on compare le niveau de ces joueurs, je ne pense pas que BALE vaut 30 millions de plus. Après, encore une fois, c’est le contexte de la vente, le real devait réagir après le transfert de NEYMAR au Barça.

Sans parler de ces nouveaux acteurs, le Real Madrid a toujours nourri cette tendance inflationniste des prix des joueurs avec les transferts de RONALDO, FIGO et ZIDANE.

Selon l’acheteur, le prix n’est pas le même dans le monde du football. De plus avec l’arrivée des nouveaux investisseurs qui ont de grandes capacités financières les transferts ont connu une forte inflation.

Au-delà des transferts mirobolants, c’est surtout les salaires perçus qui creusent l’écart entre les clubs. Mais l’argent ne fait pas tout,  acquérir de la notoriété et de l’attractive n’est pas seulement une affaire de chèques.

Va t’ont apercevoir de plus en plus de transfert avec des sommes de cet ordre-là ?

 De plus en plus, je ne pense pas, mais pourquoi pas encore quelques coups. Il n’y a pas beaucoup de clubs capables de cela, d’un point de vue financier.

Concernant les contrats des joueurs, il y a des particularités spécifiques au monde de football ?

Bien sûr, il existe un droit spécifique au sport. Les contrats contiennent des clauses propre au sport et en particulier au football comme la clause libératoire. Le rôle de cette clause est d’assurer le respect des engagements contractuels.  Cette clause définit aussi le prix d’un jour même si ce n’est pas sa fonction première.

Les clubs peuvent refuser d’introduire la clause libératoire  pour ne pas donner la possibilité aux joueurs de quitter le navire. Le PSG a refusé la clause libératoire dans le contrat de Marco Veratti.

Après il y a des clauses très surprenantes, KUN Aguero avait une clause anti-REAL MADRID lorsqu’il était à l’Atletico Madrid.

Lors d’un transfert le club vendeur peut mettre une clause pour interdire au joueur en question de jouer lors d’une éventuelle confrontation.

En effet ce sont des clauses très surprenantes c’est un peu déloyal, mais légal c’est ça ?

 Le droit du sport est adapté aux conditions de travail des joueurs. Cette clause est légale dans le monde professionnel seulement.

Pour revenir sur le cas Aguero, c’est la rivalité historique qui justifie la clause. C’est historique, l’Atletico ne veut pas renforcer le real Madrid.

 Est-ce que les joueurs peuvent être licenciés comme dans une entreprise ? Et pour quels motifs ?

De manière générale, ce sont des séparations à l’amiable. Mais le contrat peut être rompu unilatéralement si une des parties ne respecte pas sa part du contrat. Le principe de la faute grave est valable dans le monde du football. C’est les conditions générales de ruptures de contrat qui s’appliquent.

Merci pour tes réponses. Un petit mot pour la fin ?

 C’est moi qui te remercie. Un petit tour sur mon blog serait des plus appréciables et surtout vive, le foot !

Magique ce FC Barcelone

Magique ce FC Barcelone

Un jeu de rêve, la plus grande équipe de tous les temps, ce FCB ne sera jamais égalé. On a entendu tous les éloges sur ce Barca. Cette année encore c’est du haut niveau leader de la Liga et encore en liste sur tous les tableaux. C’est le club idéal, de plus il appartient à ses socios et non à des propriétaires Qataris ou autres Russes.

Au niveau marketing, rien à dire aussi, faut-il le rappeler. Le président Rossel est avant tout un homme d’affaires à la tête d’une agence marketing « Bonus Sports Marketing » avant d’être le président du Barca. Mais Sandro Rossel est un personnage controversé, soupçonné  dans des affaires de mal versassions et de détournement d’argent. Ce n’est pas digne du grand Barcelone.

Les sponsors ne manquent pas Nike, Qatar fundation, turkish Airlines, Audi et autres maques soutiennent le FCB. Une manne financière non négligeable en vue du fair-Play financier.

http://www.youtube.com/watch?v=JbP_LmuYE-c

Ce club à l’une des plus belles images de marque du monde du football avec un chiffre d’affaires de 470 millions d’euros en 2012-2013, et ce n’est pas toutes les affaires extra sportives qui viendront le contrarier. On ne parle qu’en bien du FC Barcelone, le jeu, l’état d’esprit des joueurs et une identité club forte. Le FC BARCELONE est le club phare de la catalogne devant l’Espanol Barcelone même si sportivement elle reste l’équipe contre laquelle le FCB perd le plus de point ces dernières années. Une forme de solidarité régionale ? Instrumentalisé par les indépendantistes catalans, ce club a une dimension politique qui le dépasse parfois.

Alors oui cet article est à charge pour rappeler certains éléments. Le barca a des cotés sombres que cachent bien souvent les résultats sportifs de ces dernières années. Les médias n’exposent que les exploits de la bande à Tata.

Le Barca est un club formateur, l’équipe est formée en majorité par des joueurs du centre de formation certes mais avec un budget transfert de 800 millions d’euros ces 10 dernières années avec notamment les Zlatan, Henry, Song, ou encore Neymar. Le barca aussi a quelques choses de galactique.

Ce club est également au centre de nombreuses affaires judiciaires directement ou indirectement. Après son président c’est autour de Messi  La grande star du club d’être poursuivie pour fraude fiscale, 4 millions d’impayés au fisc Catalan. Ce joueur est à chaque fois idolâtré malgré qu’il soit un petit dictateur dans les vestiaires. ETO’O et ZLATAN lui faisaient de l’ombre alors  le barca avait dû s’en séparer. Des caprices et des comportements comme ce cracha sur un joueur font aussi  partie de ce génie du ballon rond.

Les vecteurs de notoriété du club sont basés sur cette philosophie de jeu et une lucrative image de marque. Cela reste les premières images reçues de ce club mythique. Les moments de rêve sont tellement fort qu’ils font oublier ce qui devient un détail. Malgré toutes ces affaires l’image du club reste intacte. Tout n’est pas rose en catalogne, mais avec la PULGA le barca a de beaux jours devant lui. Alors les affaires judicaires et autres comportements et caprices n’auront toujours pas d’influence. Les supporters seront là car seule la victoire et le prestige sportif compte.

Voir aussi l’article : le Barca usine à Footix:

https://marketingbrandsport.wordpress.com/2013/11/28/fcbarcelone-usine-a-footix/

Le marketing fait la Grande Equipe

01.-PSG_Groupshot_FB

Le PSG rouleau-compresseur sportif mais pas que… Les qataris n’ont pas choisi paris par hasard, la ville lumière Brille de mil feu au couleur des rouge et bleu. Les joueurs sont exposés partout via les sponsors du PSG (Mc Donald’s, MoneyGram…). Le PSG est devenu un vecteur de notoriété pour les autres firmes. Les médias ne parlent que du PSG, c’est à chaque fois l’occasion pour les partenaires d’être mis au-devant de la scène aux côtés de ce PSG qui fait rêver les foules. Lire la suite

On ne se pose qu’en s’opposant: le PSG contre le REAL MADRID en janvier

real psg

Devenir l’un des plus grands clubs d’Europe telle est le rêve du PSG. Ce n’est pas en jouant contre des équipes de ligue 1 que le PSG va devenir compétitif sur la scène européenne, heureusement les russes sont arrivés pour apporter un peu de concurrence. Le PSG est le roi des grands événements, chaque fois c’est l’occasion de faire parler du club. Lire la suite

FC BARCELONE usine à footix

barcaQuel gain y’a-t-il à vouloir gagner des trophées, certes il y a un chèque dans la coupe et un prestige sportif mais ce n’est pas tout. On gagne des supporters à gagner des Lire la suite

DO BRAZIL

On est qualifié !!! On est heureux !!! Allez les bleus, on va  à la Coupe du Monde.

téléchargement (2)

Dans un contexte sportif déjà bien morose, une non qualification à la Coupe du Monde, d’autant plus qu’elle aura lieu à la Mecque du ballon rond, aurait achevée notre équipe de France. En effet, nous avions tendance à prendre de la distance avec cette équipe mais depuis cette soirée tout le monde dit « on va au Brésil ». Une soirée d’émotions que seul le football peut nous faire vivre. Mais au-delà de cet aspect c’est toute une économie qui respire.

998982_10151772903247043_1867270964_n

La France va au mondial c’est déjà une bonne nouvelle pour le lancement du nouveau maillot des bleus. NIKE avait-il préparé ce lancement ? Certainement mais ils avaient pris en compte le résultat de ce match car le slogan de ce lancement véhicule les valeurs de ce match historique. L’équipementier ne pouvait pas rêver meilleur scénario car oui aujourd’hui on a tous envie d’avoir un maillot de SAKHO, POGBA, pour ne citer qu’eux. La question que je me pose est la suivante: Nike aurait-il lancé le maillot après une non qualification? car l’équipe de France reste vendeuse de maillot. A chacun son idée.

De plus les sponsors des bleus avaient repoussé les négociations pour une éventuelle non qualification. C’est raté il faut mettre la main à la poche PMU et compagnie.  Dans un élan d’enthousiasme les bleus vont faire recette avec ce mondial.

TF1 peut revoir à la hausse le tarif des spots publicitaire déjà à 160 000 euros pour ce match de qualification. Les médias sont critiques avec cette équipe mais imaginez une seconde les médias et surtout français sans la France au Brésil.

Oui avec cette qualification la consommation va repartir car nombreux les secteurs concernés par le football, je pense à la restauration entre autres pour les pizzas devant les matchs.

 

Réaliser le grand rêve

Le PSG ne se refuse rien. Devenir le club le plus riche à l’horizon 2016 est un objectif que se sont fixés les actionnaires du club. Le PSG est déjà le plus riche avec des sponsors qui sont les fonds souverains du Qatar qui représente 2 500 milliards de dollars. Même la législation et le fair-play financier de l’UEFA ne peuvent arrêter la marche en avant du PSG. Cet acteur du football est plus puissant que le système lui-même.  La taxe 75% n’est pas un problème. Le président du club l’a bien dit « c’est 20 à 30 millions par an, on les payera » ça sera le même refrain avec le fair-play financier de l’UEFA. Alors oui l’institution européenne peut priver le PSG  et les clubs qui ne respectent pas les conditions mais les compétitions seront-elles ce qu’elles sont sans les PSG, REAL MADRID, MAN UD, MAN CITY…. Priver ces clubs des compétitions c’est l’assurance de la réduction de l’audience et le marchandising de ces compétitions. C’est un manque à gagner  en termes de visibilité et de notoriété certain.

Le projet d’un grand club attire les sponsors qui veulent être associes à l’image du club et accompagnés la hausse de sa notoriété dans le monde.  Le PSG sera une grande équipe et une marque créatrice de richesse. Le premier objectif était de gagner la ligue des champion un objectif centré sur le domaine d’activité stratégique d’un club . La poursuite de ce trophée reste d’actualité mais elle n’est plus la seule préoccupation des dirigeants. L’orientation stratégique est le changement du groupe stratégique du club. Une montée en gamme et d’image du club pour augmenter les recettes et attirer encore plus de stars au parc des princes.

grp start

Ce repositionnement du club permettra de rendre les contrats de sponsoring plus lucratifs d’augmenter les droits télévisuels du club. C’est toute une économie  qui se développe avec le PARIS saint-germain.

Un dopage financier ?

Le club a revalorisé ses contrats avec ses partenaires historiques notamment avec l’équipementier américain NIKE. Le PSG est soutenu dans son développement par  des fonds étatiques du Qatar au travers de QNB (Qatar National Bank) et QTA (Qatar Tourism Authority). Ce dopage est d’autant plus réel que les propriétaires des trois acteurs sont les mêmes. QTA versera 200 millions d’euros au PSG pour atteindre les 540 millions de budget. C’est une maniéré de contourner les règles du fair-play financier et poursuivre son ascension vers le sommet du football mondial.

 

le sport: vitrine publicitaire

Les clubs de sport et particulièrement les clubs de foot sont de véritables entreprises  au même titre que les grandes firmes multinationales.  Leur stratégie marketing et commerciale a pour but d’assurer une forte  rentabilité pour  garantir le fonctionnement du club.  Les flux monétaires du football représentent 250 milliards d’euros. Les flux monétaires liés au sport représentent 500 milliards d’euros dans le monde.  On comprend vite pourquoi la concurrence sur le marché du sport est sans merci entre les marques sponsors.

Les événements sportifs ont la capacité de réunir beaucoup de monde et d’être suivit dans le monde entier. Ces événements deviennent des vitrines pour les marques pour toucher un large public. Ces événements sont le moment opportun pour le lancement de nouveau produit. Les marques ne s’y trompent pas. Une forte communication, une présence sur tous les canaux et du sponsoring de sportifs pour assurer le succès au nouveau produit.

La coupe du monde Fifa, les jeux olympiques, le tour de France ou encore le super Ball et les play-offs de NBA sont des compétitions qui font vendre. On peut mesurer l’importance d’une compétition à sa capacité à fournir aux marques des futurs clients.

Les sponsors sont un élément d’identification de la compétition. L’événement sportif et ses sponsors forment aujourd’hui un ensemble. Si je vous dis Rolland Garros et vous demande de me citer les marques sponsors ?   BNP PARIBAS, Perrier, Lacoste, Peugeot, ne sont-elles pas ces marques qui viennent le plus à l’esprit.  Cela peut être fait avec tous les événements sportifs.

 

Une grande famille : marketing familial.

Qui a dit que le PARIS saint-germain était une somme d’individualités sans lien aucun.  Qu’il n’y a pas d’esprit d’équipe. Qu’une grande équipe était d’abord une grande famille. On ne construit pas une grande équipe du jour au lendemain.  On a tous lu ces critiques négatives sur le PSG.

J’ai envie de croire que cela n’arrivera pas, et que les liens du PSG ne rompront pas. J’ai envie de croire que  fly Emirates sera toujours aux côtés du PSG pour le faire voyager, que le QNB subviendra aux besoins du petit PSG qui veut réaliser ses grands rêves, et qu’ooredoo lui apprendra comment s’exprimer et parler aux gens. C’est un bon petit qui mérite toute l’attention du Qatar. De toute façon Bein veille au grain si Nike ne veut pas lui donner plus d’argent.

L’esprit de famille existe BEIN, ooredoo est le cousin du PSG,  qui lui-même est frère avec QNB. PSG et QNB ont un autre cousin fly qui voyage beaucoup. Mais les liens familiaux sont très forts.