Magique ce FC Barcelone

Magique ce FC Barcelone

Un jeu de rêve, la plus grande équipe de tous les temps, ce FCB ne sera jamais égalé. On a entendu tous les éloges sur ce Barca. Cette année encore c’est du haut niveau leader de la Liga et encore en liste sur tous les tableaux. C’est le club idéal, de plus il appartient à ses socios et non à des propriétaires Qataris ou autres Russes.

Au niveau marketing, rien à dire aussi, faut-il le rappeler. Le président Rossel est avant tout un homme d’affaires à la tête d’une agence marketing « Bonus Sports Marketing » avant d’être le président du Barca. Mais Sandro Rossel est un personnage controversé, soupçonné  dans des affaires de mal versassions et de détournement d’argent. Ce n’est pas digne du grand Barcelone.

Les sponsors ne manquent pas Nike, Qatar fundation, turkish Airlines, Audi et autres maques soutiennent le FCB. Une manne financière non négligeable en vue du fair-Play financier.

http://www.youtube.com/watch?v=JbP_LmuYE-c

Ce club à l’une des plus belles images de marque du monde du football avec un chiffre d’affaires de 470 millions d’euros en 2012-2013, et ce n’est pas toutes les affaires extra sportives qui viendront le contrarier. On ne parle qu’en bien du FC Barcelone, le jeu, l’état d’esprit des joueurs et une identité club forte. Le FC BARCELONE est le club phare de la catalogne devant l’Espanol Barcelone même si sportivement elle reste l’équipe contre laquelle le FCB perd le plus de point ces dernières années. Une forme de solidarité régionale ? Instrumentalisé par les indépendantistes catalans, ce club a une dimension politique qui le dépasse parfois.

Alors oui cet article est à charge pour rappeler certains éléments. Le barca a des cotés sombres que cachent bien souvent les résultats sportifs de ces dernières années. Les médias n’exposent que les exploits de la bande à Tata.

Le Barca est un club formateur, l’équipe est formée en majorité par des joueurs du centre de formation certes mais avec un budget transfert de 800 millions d’euros ces 10 dernières années avec notamment les Zlatan, Henry, Song, ou encore Neymar. Le barca aussi a quelques choses de galactique.

Ce club est également au centre de nombreuses affaires judiciaires directement ou indirectement. Après son président c’est autour de Messi  La grande star du club d’être poursuivie pour fraude fiscale, 4 millions d’impayés au fisc Catalan. Ce joueur est à chaque fois idolâtré malgré qu’il soit un petit dictateur dans les vestiaires. ETO’O et ZLATAN lui faisaient de l’ombre alors  le barca avait dû s’en séparer. Des caprices et des comportements comme ce cracha sur un joueur font aussi  partie de ce génie du ballon rond.

Les vecteurs de notoriété du club sont basés sur cette philosophie de jeu et une lucrative image de marque. Cela reste les premières images reçues de ce club mythique. Les moments de rêve sont tellement fort qu’ils font oublier ce qui devient un détail. Malgré toutes ces affaires l’image du club reste intacte. Tout n’est pas rose en catalogne, mais avec la PULGA le barca a de beaux jours devant lui. Alors les affaires judicaires et autres comportements et caprices n’auront toujours pas d’influence. Les supporters seront là car seule la victoire et le prestige sportif compte.

Voir aussi l’article : le Barca usine à Footix:

https://marketingbrandsport.wordpress.com/2013/11/28/fcbarcelone-usine-a-footix/

FC BARCELONE usine à footix

barcaQuel gain y’a-t-il à vouloir gagner des trophées, certes il y a un chèque dans la coupe et un prestige sportif mais ce n’est pas tout. On gagne des supporters à gagner des Lire la suite

Réaliser le grand rêve

Le PSG ne se refuse rien. Devenir le club le plus riche à l’horizon 2016 est un objectif que se sont fixés les actionnaires du club. Le PSG est déjà le plus riche avec des sponsors qui sont les fonds souverains du Qatar qui représente 2 500 milliards de dollars. Même la législation et le fair-play financier de l’UEFA ne peuvent arrêter la marche en avant du PSG. Cet acteur du football est plus puissant que le système lui-même.  La taxe 75% n’est pas un problème. Le président du club l’a bien dit « c’est 20 à 30 millions par an, on les payera » ça sera le même refrain avec le fair-play financier de l’UEFA. Alors oui l’institution européenne peut priver le PSG  et les clubs qui ne respectent pas les conditions mais les compétitions seront-elles ce qu’elles sont sans les PSG, REAL MADRID, MAN UD, MAN CITY…. Priver ces clubs des compétitions c’est l’assurance de la réduction de l’audience et le marchandising de ces compétitions. C’est un manque à gagner  en termes de visibilité et de notoriété certain.

Le projet d’un grand club attire les sponsors qui veulent être associes à l’image du club et accompagnés la hausse de sa notoriété dans le monde.  Le PSG sera une grande équipe et une marque créatrice de richesse. Le premier objectif était de gagner la ligue des champion un objectif centré sur le domaine d’activité stratégique d’un club . La poursuite de ce trophée reste d’actualité mais elle n’est plus la seule préoccupation des dirigeants. L’orientation stratégique est le changement du groupe stratégique du club. Une montée en gamme et d’image du club pour augmenter les recettes et attirer encore plus de stars au parc des princes.

grp start

Ce repositionnement du club permettra de rendre les contrats de sponsoring plus lucratifs d’augmenter les droits télévisuels du club. C’est toute une économie  qui se développe avec le PARIS saint-germain.

Un dopage financier ?

Le club a revalorisé ses contrats avec ses partenaires historiques notamment avec l’équipementier américain NIKE. Le PSG est soutenu dans son développement par  des fonds étatiques du Qatar au travers de QNB (Qatar National Bank) et QTA (Qatar Tourism Authority). Ce dopage est d’autant plus réel que les propriétaires des trois acteurs sont les mêmes. QTA versera 200 millions d’euros au PSG pour atteindre les 540 millions de budget. C’est une maniéré de contourner les règles du fair-play financier et poursuivre son ascension vers le sommet du football mondial.